Devenir
Surfacing Artist

Le surfacing artist ajoute de la texture et de la couleur aux personnages, aux environnements et accessoires 3D dans une fonction animée afin d’améliorer leur attrait visuel en fonction du style visuel défini par le directeur artistique, le concepteur de la production et le réalisateur du film.

Parole de pro

Les étudiants de l’ESMA font partie des profils qui nous intéressent. C’est une école qui a  sa place depuis une dizaine d’années parmi les meilleures écoles françaises.

Sébastien Chort
CG Supervisor, Blur

Parole de pro

Les films de l’ESMA ont un gros niveau technique. Toujours de belles surprises, avec des lignes éditiorales différentes : on va du simple cartoon millimétre jusqu’à de l’hyper réalisme.

Florian Landouzy
Co-fondateur et Responsable de l’Animation, Supamonks

Sébastien Chort CG Supervisor, Blur
Florian Landouzy Co-fondateur et Responsable de l'Animation, Supamonks

LES MISSIONS DU SURFACING ARTIST

Après l’étape de modélisation, c’est le temps du surfaçage (définition des matériaux, des textures qui vont habiller un volume 3D), qui précède l’étape de l’éclairage et du rendu final.

Le surfacing artist est responsable des configurations de surfaçage complexes et techniquement exigeantes. Il « peint » en quelque sorte mais numériquement avec des équations complexes et des logiciels spécialisés.

Il travaille en étroite collaboration avec les services de modélisation et d’éclairage afin que les besoins en surfaçage soient satisfaits parallèlement aux besoins des autres départements.

De facto, les surfacing artists interagissent avec leur souris et leur écran.

SON SAVOIR-FAIRE, SES COMPETENCES

Le surfacing artist maîtrise évidemment les logiciels spécialisés (Body Paint, Maya, Renderman, Zbrush, Mudbox, Photoshop, etc.)
Être un surfacing artist suppose de la créativité, de l’ouverture d’esprit, un bon œil sur les éléments de conception tels que les détails, l’échelle, la composition, la couleur et la forme.

Il se doit de produire un travail cohérent et de haute qualité tout en maintenant un flux régulier d’affectations et en respectant des délais rigoureux.

Il crée différents styles visuels selon les besoins.

La connaissance de la modélisation et de l’éclairage / ombrage est un atout, car les surfacing artists travaillent en tandem avec l’équipe de production et respecte la mise en place du pipeline nécessaire au bon déroulement de la fabrication d’un film d’animation. Cela induit un bon relationnel entre les intervenants pour déboucher sur un travail efficace et performant.

Ainsi, l’artiste en surfacing doit collaborer avec les artistes de l’éclairage et des « shading », ainsi qu’avec les artistes chargés du « look development » afin de créer une gamme d’aspects et de styles de textures.

Au total, de solides compétences interpersonnelles, le sens de l’organisation, de la gestion du temps, et la capacité d’indépendance dans la résolution des problèmes, sont des atouts rées dans cette spécialisation.

CARRIERE, POSSIBILITES D’EVOLUTION

Les surfacing artists sont recherchés. Ils exercent le plus souvent leur fonction au sein de studios d’animations. Ils peuvent également avoir l’occasion d’exercer auprès de studios indépendants.

Après quelques années d’expériences, le surfacing artist peut envisager une évolution vers des postes à plus fortes responsabilités telle que superviseur ou d’autres postes d’encadrant au sein du département VFX.